jump to navigation

L’aménagement des voies sur berges fait polémique novembre 30, 2010

Posted by fredericdeharven in Uncategorized.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

Je désire partager avec vous l’article du Figaro d’aujourd’hui écrit par Sophie de Ravinel.

« Franciliens et élus d’opposition s’inquiètent des embouteillages qu’il pourrait créer à Paris.

Bertrand Delanoë veut couronner son deuxième et dernier mandat de maire de Paris par la restructuration radicale des berges de la Seine. Fin de la première étape de «concertation», mardi soir, avec une réunion «métropolitaine» à Docks en Seine – les anciens Magasins généraux – pour souligner que le projet «dépasse le cadre strictement parisien». Mais la soirée promet d’être animée. Nombre d’élus des villes voisines comptent s’y rendre, vent debout contre ce projet qui n’a donné lieu, selon eux, à aucune concertation et qui risque de créer des embouteillages monstres.

C’est en avril dernier, par surprise, que le maire PS a présenté ces futurs aménagements. Rive gauche – c’est le plus spectaculaire – 2,5 km de la voie express, du quai Voltaire au quai Branly, seront fermées à la voiture pour y implanter des activités «récréatives», sportives et culturelles. En face, la voie Georges-Pompidou deviendrait un «boulevard urbain» avec feux rouges. «À l’été 2012, le chantier sera terminé», promet Anne Hidalgo, première adjointe PS, qui a suivi de près les nombreuses réunions publiques organisées depuis la rentrée. Elle affirme avoir senti «un vif intérêt des Parisiens» et «une envie marquée de récupérer les voies sur berge».

«Sans aucune concertation»

À Paris, le projet soulève pourtant de sérieuses critiques chez les élus. Président du groupe UMP au Conseil de Paris, Jean-François Lamour, dénonce ainsi un dossier «bâti dans la précipitation et sans aucune concertation». Édith Cuignache-Gallois (NC), qui avait demandé en Conseil de Paris une consultation populaire sur le sujet, n’est pas opposée à l’aménagement des voies. «Mais il faut que la Ville propose une offre structurée de transport alternatif, ce qui n’est pas le cas», dit-elle en parlant d’un maire «devenu président du comité des fêtes», qui s’adresse «aux Parisiens privilégiés». Rachida Dati, maire du VIIe, a organisé chez elle cette consultation populaire. Avec un résultat des plus nets: sur les 5638 votants, 90% sont contre. L’eurodéputée juge qu’aucune garantie sérieuse n’a été donnée par la Ville en matière de report de circulation.

Le trafic, point essentiel, préoccupe aussi les élus de la banlieue. Christian Cambon, sénateur maire UMP de Saint-Maurice (Val-de-Marne) est ainsi convaincu que la chasse à la voiture constitue le principal objectif de Bertrand Delanoë. «S’il voulait réaménager les berges, il aurait choisi d’autres endroits qui s’y prêtent mieux. Il veut interdire à la banlieue de venir en voiture», fulmine-t-il en prédisant des embouteillages accrus alors que Paris et sa petite couronne viennent d’être classées comme les plus embouteillées d’Europe selon deux études.

Président du conseil général des Hauts-de-Seine, Patrick Devedjian complète: «Notre département mais aussi celui des Yvelines sont directement concernés. Leurs habitants convergent chaque jour vers la voie Pompidou, cette autoroute urbaine que l’on veut équiper de feux rouges.»

La Mairie de Paris, de son côté, met en avant des chiffres rassurants: rive droite, le temps de parcours aux heures de pointe passera de 31 minutes à 37 minutes avec un report de circulation de 25%. Rive gauche, le temps de parcours sera plus long de 6 minutes passant de 23 à 29 minutes et le report de circulation, selon elle, ne sera que de 15%.

Autre représentant de l’État, le Port autonome de Paris, qui fait naviguer 7 millions de passagers par an sur la Seine, est sensible à la possibilité de récupérer une partie des berges à l’espace aujourd’hui «saturé». Ils disent en même temps être attentifs à préserver l’usage industriel du fleuve qui transporte l’équivalent de 3 tonnes de matériel BTP par an et par Francilien. »

Publicités

Des Bouchons, des Bouchons, et encore des Bouchons novembre 12, 2010

Posted by fredericdeharven in Uncategorized.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

Paris championne d’Europe de l’innovation ?, de l’insertion professionnelle ?, du nombre d’heures au travail ? NON ! Paris est championne d’Europe des Bouchons !!!

Une étude américaine vient même de décerner à Paris le titre peu enviable de métropole « la plus embouteillée d’Europe ».
Mais bon, nous avons un tramway flambant neuf et quasiment vide le T3, des RER d’une grande assiduité B et C notamment, et surtout des Vélib ! Mais de quoi est ce qu’on se plaint ? Voyons ! La mairie de Paris vous propose même, dans les prochaines années, de fermer les voies sur berges pour permettre des balades en rollers. Wow, cette perspective la me réjouit !
Alors chers lecteurs si vous êtes comme moi tous les jours pare-choc contre pare-choc, en train de passer de la première au point mort et à nouveaux en première, bloqué parmi les 200km de bouchons quotidien de Paris, gardez le sourire en écoutant Jean Jaques Bourdin ou un bon disque d’ABBA, car vous allez quand même y passer 70 heures par an. A tous, BONNE CHANCE !

RER B : une honte française ! septembre 24, 2010

Posted by fredericdeharven in Uncategorized.
Tags: , , , , , ,
2 comments

Lorsque vous avez l’occasion de voyager en Europe et que vous revenez à CDG pour finir dans le RER B vous avez vraiment l’impression de vivre dans un pays sous développé. Comment est-il concevable qu’aucun autre train ne desserve l’aéroport CDG dans des conditions dignes, pour une ville comme Paris. Mon premier sentiment lorsque je regarde les touristes dans le RER B est un sentiment de honte. Quand vous voyez les conditions déplorables de voyage, des rames dignes d’un train de banlieue de Bombay bondé de monde, où il est impossible de s’assoir, ou l’insécurité grandit à chaque arrêt en station, où la chaleur est plus forte que dans un hammam vous vous dites heureusement qu’il y a la tour Eiffel à Paris. Un jour, lors d’un mes voyages en RER B une dame avait eu la bonne idée de voyager avec un sac de poisson (qui devait certainement être pourri depuis plus d’une semaine) dans un RER bondé ; bonjour les odeurs ! Depuis peu, le RER ne va plus jusqu’à CDG et vous devez finir le trajet en bus. Un petit conseil à mes lecteurs, refaites votre testament et dites adieux à vos proches. Ces bus bondés comme une bétaillère sont conduits par des chauffards qui conduisent comme s’ils était sur un circuit de course. Que vous soyez debout ou assis, accrochez- vous car dans les ronds-points vous allez valser ! Personnellement, j’ai fait un plongeon de près de 2 m l’autre soir pour finir couché dans l’allée sur une dame. Raison : Le chauffeur avait oublié un feu rouge. Une fois couchée l’ensemble des valises du couloir me sont tombées dessus. Très agréable…
A l’inverse, je ne peux que venter le formidable train Cat à Vienne Autriche qui, pour le même prix que notre billet RER, vous donne une liaison directe avec le centre ville, dans une train High Tech, propre, avec des écrans LCD sur les sièges présentant les nouvelles et les principaux points à visiter en ville, des journaux en libre service et un personnel de bord à votre service. La même remarque est valable aussi pour l’Arlanda Express de Stockholm. Wow quel choc !
Le présent exemple montre une fois encore qu’il faut sortir de ces monopoles d’Etat et laisser le secteur privé se développer. Le temps du monopole de la SNCF, de la RATP et de RFF est fini ! Le progrès et l’amélioration ne viendront jamais des étatistes trop occupés à cultiver leurs privilèges acquis dans un autre siècle ; le moment est venu de faire confiance au secteur privé pour palier à l’incompétence du service public.
Ci-jointes, des phots dans le bus la nuit dernière entre CDG et une station RER en rase campagne, et le contraste avec les photos du CAT à Vienne le même jour.

%d blogueurs aiment cette page :