jump to navigation

L’Alternative Libérale est en marche ! octobre 4, 2010

Posted by fredericdeharven in Uncategorized.
Tags: , , , , , , , , , , , , ,
add a comment


Vous pensez que la France fonctionne parfois à l’envers ? Vous souhaitez que cela change mais ne vous reconnaissez ni dans les partis conservateurs ou socialistes, ni dans les extrêmes. Alternative Libérale est peut être votre meilleure chance de remettre la France sur ses pieds.

Alternative Libérale se lève pour défendre notre droit à une France meilleure, à des vies plus heureuses et plus libres. Les blocages innombrables du pays ont conduit à une situation intenable qui pénalise notre présent et hypothèque notre avenir.

A force de privilégier l’action Etatique, au détriment des réformes fondées sur la responsabilité et l’initiative individuelle, des générations d’hommes politiques ont privé le pays des ressorts du sursaut. L’abandon de la vie syndicale aux luttes corporatistes, le renoncement à la liberté de l’entreprise au nom des systèmes sociaux, l’élimination progressive de la liberté du citoyen, sont autant de stigmates d’une France qui s’avachit. Elle n’est plus désormais que l’ombre d’elle-même. Dans cette France en berne, les premières victimes ne sont pas les plus nantis, mais bien les hommes et les femmes du peuple. Ceux qui prennent le RER pour aller au travail et paient leurs impôts sans l’assistance d’un avocat fiscaliste. Ceux qui subissent les restructurations, les plans sociaux et qui connaissent le chômage avec l’espoir ténu de retrouver un emploi. Ceux qui voient leur voitures brûler dans les cités des grandes villes.

Alternative Libérale propose un chemin nouveau, encore inexploré. Nous proposons une réforme radicale de l’Etat et des systèmes sociaux, une refonte complète du fonctionnement de nos institutions, une nouvelle donne pour l’emploi et l’intégration. Pour ces réformes nous avons une seule boussole : le passage d’une société de surveillance et d’assistance généralisée à une société de responsabilité et de liberté. Le recours à la voie des réformes libérales est la meilleure chance pour notre pays. Pour une voie des réformes libérales, au service de la liberté, mais aussi de la justice sociale. La liberté des individus ne s’oppose pas à la justice sociale, elle en est au contraire le socle.

Nous ne sommes ni des conservateurs, ni des socialistes : nous sommes des libéraux. Nos idées méritent d’être présentées directement aux électeurs, sans passer par l’intermédiaire d’un tiers parti. Notre indépendance est le gage de notre cohérence, de notre lisibilité dans l’opinion et les médias, de notre efficacité politique : peser sur les choix qui feront la France de demain.

Qu’est-ce que le libéralisme ? juillet 7, 2010

Posted by fredericdeharven in Uncategorized.
Tags: , , , , ,
add a comment

Vous ne savez pas quoi lire durant l’été sur la plage, je vous conseille « Qu’est-ce que le libéralisme ? » de Catherine Audard professeur de philosophie morale et politique à la London School of Economics (Department of Philosophy) ; Folio essais.
« Est-ce un abus de langage que d’utiliser le même terme de « libéralisme » pour les idées de Locke et celles du New Deal, pour les thèses de John Rawls et l’expérience économique des théories de Milton Friedman que fit le Chili de Pinochet ?
A la question « Qu’est-ce que le libéralisme ? » il n’est qu’une réponse pertinente : mettre en évidence le noyau constitutif d’idées et de valeurs qui donne sa cohérence au libéralisme, à travers la reconstitution de ses débats et de ses crises dans l’histoire. Cette théorie définit ce qu’est la société « bonne » ou « juste » : celle où chacun, tant qu’il ne nuit pas à autrui et n’attente aux intérêts vitaux de personne, est le meilleur juge, dans la liberté de sa conscience, de son bien et de ses intérêts, dont il peut être tenu pour responsable.
Des origines à aujourd’hui, Catherine Audard tisse la toile des liens pour le moins contradictoires qu’ont entretenus cette théorie normative et la politique réelle. Où le lecteur découvrira alors les nombreuses limites, économiques, politiques et sociales, que l’éthique libérale a posées pour que chacun puisse être libre, sans oppression ni sujétion d’aucune sorte. Le libéralisme, en cela, n’est pas un système, mais une promesse. » (4e de couverture – (date de publication : 29 octobre 2009))
http://www.amazon.fr/Quest-ce-que-lib%C3%A9ralisme-Ethique-politique/dp/207034973X

%d blogueurs aiment cette page :