jump to navigation

Chronique éco de Nicolas Doze: le chômage record impose d’attaquer certains tabous mai 10, 2013

Posted by fredericdeharven in Uncategorized.
Tags: , ,
1 comment so far

Publicités

35 heures:POUR LA LIBERTE DU TRAVAIL janvier 7, 2011

Posted by fredericdeharven in Uncategorized.
Tags: , , , , , , , ,
add a comment

Communiqué de Presse d’Alternative Libérale le 6 Janvier 2011

« Les 35 heures » portaient en elles-mêmes les germes de leur échec car fondées sur une vision anachronique de l’entreprise et du corps social. Dans un monde ouvert et moderne, les grandes avancées économiques et sociales sont le fruit du respect de chaque individu et de chaque agent économique à négocier librement leurs relations contractuelles. La France est trop souvent encore enfermée dans la dialectique stérile exploiteur-exploité. La prise de conscience avouée ou non du fiasco des « 35 heures » par l’ensemble de la classe politique devrait être l’occasion de remettre à plat le cadre contractuel du salariat devenu archaïque et qui constitue un frein au développement économique. Alternative Libérale rappelle que le législateur en matière de droit du travail ne devrait avoir d’autre rôle que de veiller à la capacité de chacun (individuellement ou en association) à négocier librement les termes de son contrat de travail.

Lycéens en grève : les dindons de la farce ! octobre 15, 2010

Posted by fredericdeharven in Uncategorized.
Tags: , , , , , , ,
1 comment so far

Communiqué de Presse d’Alternative Libérale le 15 octobre 2010

Face à l’entrée d’une partie des lycéens dans le mouvement de contestation au projet de réforme des retraites, Alternative Libérale dénonce l’irresponsabilité de la gauche et le manque de pédagogie du gouvernement. Alternative Libérale rappelle également quelques vérités économiques qui mettent à bas le principal sophisme des apprentis grévistes.
La gauche a réussi à entraîner une partie de la jeunesse sur la défense d’un système de répartition fondamentalement incapable d’assurer sa mission à long terme, sur un mot d’ordre simple « la réforme des retraites va accentuer le chômage des jeunes ».

Alternative Libérale appelle la gauche socialiste et ultra étatiste à faire preuve de responsabilité dans la diffusion de telles idées fausses. Elle appelle également le gouvernement et la droite parlementaire à faire preuve d’un peu plus de pédagogie en combattant cette erreur malthusienne selon laquelle moins de temps de travail et départ à la retraite plus tôt se traduit par plus d’emploi.

La théorie économique et surtout l’expérience pratique montrent en effet que la réalité est exactement inverse.

Ainsi, la France combine un fort taux de chômage chez les jeunes (25% pour la tranche 15-24 ans contre 20% pour la moyenne de l’UE), avec un temps de travail annuel le plus bas d’Europe (1.568 heures / an contre 1.697 heures / an pour la moyenne de l’UE) et un taux d’activité des seniors parmi les plus faibles (38,9% pour la tranche 55-64 ans contre 46% pour la moyenne de l’UE). Ces quelques chiffres, accessibles à tous, sont la preuve indiscutable que la sortie massive des seniors du marché du travail ne profite pas aux jeunes, ni d’ailleurs aux entreprises qui y perdent un capital humain souvent difficile à remplacer.

Au contraire, Alternative Libérale appelle à la fois à tenir compte de la réalité démographique et du fait que c’est l’emploi qui crée l’emploi parce que l’emploi crée la richesse, elle-même seule créatrice d’emploi. C’est dans ce cercle vertueux que la France doit enfin s’inscrire comme nombre de ses homologues européens.

Alternative Libérale, auteur d’un dossier sur les retraites, rappelle que la retraite par répartition dans sa version actuelle est vouée à une faillite inéluctable et qu’elle doit être remplacée au plus vite par un système d’épargne personnelle, permettrant à la fois de responsabiliser les choix individuels et de libérer l’économie.

Alternative Libérale appelle la majorité silencieuse de la jeunesse à refuser l’instrumentalisation irresponsable dont elle fait l’objet par la gauche et plusieurs syndicats à des fins contraire à son avenir, et à exprimer son opinion lors des prochaines échéances électorales. Car dans une authentique démocratie libérale, les grands choix d’avenir d’un pays se décident dans les urnes pas dans la rue.

Depuis le 28 juillet je ne travaille plus pour l’Etat mais pour ma famille août 10, 2010

Posted by fredericdeharven in Uncategorized.
Tags: , , , , , , , ,
add a comment

D’après l’association Contribuables Associés, en 2010, un Français travaille 208 jours par an pour subvenir aux besoins de l’Etat et des administrations publiques. C’est 13 jours de plus qu’en 2009, 22 jours de plus que la moyenne de la zone euro et 45 jours de plus que la moyenne de l’OCDE. Depuis cette date la richesse produite par le travail des Français ne va plus à l’Etat qui est incapable de gérer ses dépenses publiques. Rendez-vous compte qu’en 2010 les dépenses publiques représenteront 56.9% du PIB français. Ce poids fiscal étouffe la réussite et les talents, et bloque toute ascension sociale. Une profonde refondation de la politique fiscale de la France est nécessaire afin d’éviter de mener le pays à sa ruine. Cela passe en premier lieu par le désengagement de l’Etat de toutes ses missions non-régaliennes. Mais aussi en rendant la liberté aux créateurs de richesses que sont les entrepreneurs. Un baisse immédiate des charges salariales et de l’impôt sur les sociétés est un premier pas essentiel dans la sortie de crise de notre pays. Avec un taux de chômage à près de 10% l’ascension sociale passe aussi et avant tout par une diminution de chômage.

%d blogueurs aiment cette page :