jump to navigation

septembre 12, 2012

Posted by fredericdeharven in Uncategorized.
Tags: , , , ,
add a comment

Nicolas Doze « Alors qu’elle se dirige vers la récession, la France doit-elle (provisoirement) renoncer à l’objectif des 3% de déficit ? « Oui », répond sans hésiter Nicolas Doze, mardi sur BFM TV. « Si on le fait, on va tout (les perspectives de croissance) casser et puis, de toute façon, on n’y arrivera pas. Les marchés n’attendent pas 3% à la fin de 2013, mais une stratégie à 5 ans. Il n’y a qu’à relire le rapport de la Cour des comptes, tout était dit dedans : arrêter d’augmenter les prélèvements, jouer sur les dépenses. Il y a une réforme structurelle urgentissime que nous n’avons jamais engagé, celle de la réduction des dépenses (publiques, ndlr) au travers d’une question, ‘Quel est le bon périmètre de l’État ?’, ‘Qu’est-ce que l’État doit continuer de faire ?’, ‘Qu’est-ce que l’État doit cesser de faire ?’  »

21 ECONOMISTES LANCENT UN APPEL CONTRE LE PROGRAMME SOCIALISTE DESTRUCTEUR mai 4, 2012

Posted by fredericdeharven in Uncategorized.
Tags: , , , , , , , ,
add a comment

21 ECONOMISTES LANCENT UN APPEL CONTRE LE PROGRAMME SOCIALISTE DESTRUCTEUR

Cet appel a été publié ce matin, vendredi 4 mai, dans le Wall Street Journal

Le programme de François Hollande et de ses amis socialistes procède de motivations démagogiques, mais qui sont illusoires et destructrices : augmenter le SMIC au lieu de libérer les énergies, punir les riches au lieu d’inciter tout le monde à l’effort productif, dépenser pour stimuler la croissance (en fait pour acheter des clientèles) au lieu d’utiliser au mieux les ressources. Le socialisme n’a jamais réussi, sous sa forme extrême – le communisme – comme sous sa forme plus modérée – la social-démocratie. Il est en effet incontestable que la prospérité est étroitement corrélée au degré de liberté économique.

The Problem With Hollande mai 4, 2012

Posted by fredericdeharven in Uncategorized.
Tags: , , , , ,
add a comment

The Problem With Hollande

Today, in the Wall Street Journal.

The following is signed by 21 French economists ahead of this Sunday’s presidential elections. The authors attest that they belong to no political party, and the views expressed here are their own and do not necessarily reflect the views of their institutions.

 François Hollande and his Socialist friends are a particularly mendacious and destructive sort of demagogue: They are purporting to help us by increasing our minimum wages rather than liberating our energies; they will punish the rich rather than encourage all of us to engage in productive efforts; they say they will spend more to stimulate « growth »—effectively, to buy more consumers—instead of letting us choose the best uses for our own resources.

%d blogueurs aiment cette page :