jump to navigation

Indigestion de grèves à l’Education Nationale juillet 1, 2010

Posted by fredericdeharven in Uncategorized.
Tags: , , , , , ,
add a comment

Communiqué de presse d’Alternative Libérale 24 juin 2010

Alternative Libérale s’insurge contre la supercherie de la énième grève dans l’éducation nationale. Sous couvert de la défense du service public, cette grève n’est qu’un combat d’arrière garde des syndicats pour maintenir un statut de l’emploi dont la seule justification est de préserver leur existence menacée à court terme par un désaveu des enseignants, en cas de réforme.
Alternative Libérale souhaite de son côté attirer l’attention sur les 130.000 jeunes éconduits chaque année par notre système d’Education Nationale, et propose un régime qui lui redonne vitalité et efficacité.

« Les manifestants descendus aujourd’hui dans la rue nous ont dit « sauvons l’école publique ». Ils pensent en fait : « conservons notre statut » même si celui-ci, vieux de 60 ans, est complètement obsolète et inadapté pour répondre aux défis de l’école du 21ème siècle. »

Nelly Guet, Première Conseillère d’Alternative Libérale
Membre du conseil de l’International Confederation of Principals

Pour redonner goût aux savoirs et appétit de connaissance à tous les enfants et notamment à ceux en échec scolaire, Alternative Libérale a concocté un menu équilibré et allégé, qui renvoie en cuisine les vieilles recettes toujours plus grasses et salées des syndicats. Nous vous invitons à en découvrir quelques saveurs :

En ENTREE :
Diversification des types d’école – Recrutement par les directeurs d’établissements scolaires (premier et second degré) de l‘équipe de professeurs – Réelle possibilité pour les parents de choisir l’école de leurs enfants – Mise en place d’un système de financement de la scolarité pour chaque famille.

En PLAT principal :
Mise en place d’agences indépendantes chargées de l’EVALUATION de l’ensemble des établissements scolaires publics et privés, contrôlant à la fois la prise en compte de CHAQUE ENFANT, devenu partie prenante dans la construction de sa scolarité, et le rôle clé des ENSEIGNANTS du premier et second degré, dont l’engagement sur le projet de l’établissement devient indispensable.
Adaptation immédiate des RYTHMES SCOLAIRES par la suppression des trimestres au profit de 5 à 6 périodes, année scolaire plus étendue, cours à la carte, emploi du temps souple.
Renforcement du pouvoir des CONSEILS d’ADMINISTRATION qui doivent se saisir de l’évaluation des résultats.
Innovation des COLLECTIVITES TERRITORIALES en matière de constructions de bâtiments scolaires, qui doivent désormais permettre une répartition flexible des élèves. La nouvelle architecture doit aussi permettre au professeur d’être entouré de plusieurs assistants et de partenaires extérieurs.

En DESSERT :
Obligation pour chaque établissement scolaire de chiffrer en euros le coût de sa politique éducative et de rendre compte de ses dépenses.

L’intégralité du Manifeste Educatif d’Alternative Libérale sera bientôt consultable sur notre site Internet :

Réforme des retraites : la grande mascarade ! juin 14, 2010

Posted by fredericdeharven in Uncategorized.
Tags: , , , , , , , , , , ,
1 comment so far

Communiqué de presse d’Alternative Libérale 27 mai 2010

Alternative Libérale dénonce l’absence de courage politique du Gouvernement dans le dossier des retraites et s’insurge contre le maintien annoncé des privilèges.

Face aux rodomontades des professionnels de la grève, le Gouvernement a jugé urgent de ne rien faire. La réforme des retraites en gestation ne traitera ainsi ni le problème lancinant de l’inégalité entre secteurs privé et public, ni celui des ruineux avantages des régimes spéciaux.

C’est donc une fois de plus les salariés du secteur privé, les travailleurs indépendants et plus généralement les contribuables qui supporteront la charge d’un système de retraite obsolète et les milliards d’euros de surcoûts annuels que représentent les privilèges du secteur public et des régimes spéciaux.

Cependant, cet énième rafistolage et l’achat d’une précaire et très virtuelle paix sociale ne permettront au mieux que de repousser l’échéance de quelques années avant l’inéluctable effondrement de notre système de retraite.

Seul un changement radical mettant en œuvre les principes de liberté, de responsabilité et d’égalité qui prévalent dans une authentique démocratie libérale, est en effet à même de répondre dans la durée au défi des retraites. Ce changement devra également être lisible et équitable, pour être compris et accepté de tous.

Alternative Libérale propose ainsi de
1. créer un régime unique de retraites pour tous les salariés du public comme du privé ;
2. basculer vers un système d’épargne retraite, la répartition étant limitée au financement du minimum vieillesse ;
3. donner à chacun le choix de son âge de départ à la retraite.

%d blogueurs aiment cette page :