jump to navigation

Pour la mis en place d’un Compte Personnel Retraite (CPR) mai 24, 2010

Posted by fredericdeharven in Uncategorized.
add a comment

Je me permets aujourd’hui sur mon blog de me faire l’écho d’une étude réalisée par Joseph Pizzo actuaire, et Nicolas Lecaussin, directeur du développement de l’IREF sur « un compte personnel retraite » (CPR). Il faut espérer que cette étude présenté au député Denis Jacquat, membre de la Commission de Affaires sociales, membre titulaire de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse, membre titulaire du Conseil d’Orientation des Retraites et auteur de plusieurs rapports sur les retraites, trouve une oreille attentive au sein du gouvernement dans le cadre de la réforme retraites.
http://www.irefeurope.org/sites/default/files/CPR.pdf

Le Sida : 25 ans de recherche et des millions d’€ pour aucun résultat ! mai 24, 2010

Posted by fredericdeharven in Uncategorized.
Tags: , , ,
1 comment so far

S’il y a un domaine où les autorités nous doivent totale vérité et transparence, c’est bien celui de la santé, domaine gangrené depuis des années par les lobbies, les instituts pharmaceutiques, la recherche du profit et les intérêts géopolitiques.
Le sida est un scandale médical totalement emblématique de notre époque, tant par le tapage médiatique dont ce syndrome est l’objet que par les conséquences dramatiques de la mauvaise interprétation des phénomènes de déficience immunitaire. Parmi les milliers de chercheurs qui travaillent sans relâche sur le virus VIH, aucun n’est jamais parvenu à l’isoler ! Est-il si difficile d’admettre, après plus de 25 ans de recherche infructueuse basée sur une seule hypothèse, que l’hypothèse de départ était peut-être fausse ? En attendant, les autorités continuent de matraquer l’opinion publique avec des statistiques, presque toujours alarmistes (c’est bien connu car la peur, ça fait vendre !).
Les sites des « dissidents » existent depuis une vingtaine d’année, et n’expriment pas l’opinion d’un petit groupe isolé. D’éminents scientifiques (dont plusieurs lauréats du Prix Nobel !) n’ont pas arrêté de remettre en cause les théories orthodoxes et dogmatiques du SIDA, et cela souvent au détriment de leurs carrières. La publication de leurs opinions est totalement censurée, dans le monde entier, par la presse officielle ! Afin de vous aider dans vos réflexions, lisez « Les dix plus gros mensonges sur le sida » paru en 2005 aux éditions Dangles, par le professeur Etienne De Harven et le journaliste Jean Claude Roussez. Dans leur analyse, les 10 mensonges sont :

Mensonge N°1 : Le sida est une nouvelle maladie, apparue en 1981
Mensonge N°2 : Il existe un virus du sida : le VIH
Mensonge N°3 : Le VIH est la cause du sida
Mensonge N°4 : Les médicaments antiviraux sont bénéfiques
Mensonge N°5 : La séropositivité est un signe d’infection par le VIH
Mensonge N°6 : Le sida est contagieux
Mensonge N°7 : Le VIH est la source de nombreuses maladies
Mensonge N°8 : Il vaut mieux savoir qu’on est séropositif
Mensonge N°9 : L’épidémie de sida est dévastatrice
Mensonge N°10 : Les scientifiques sont tous d’accord sur ce qu’est le sida

http://www.amazon.fr/Sida-Etienne-Harven/dp/2703306245

Et faites une plongée dans les sites :
http://www.sidasante.com
http://www.altheal.org
http://www.virusmyrg.com

Réduction de la dépense publique : ce n’est pas de la rigueur mais de la bonne gestion ! mai 10, 2010

Posted by fredericdeharven in Uncategorized.
Tags: , , , ,
add a comment

Communiqué de presse d’Alternative Libérale 10 mai 2010

Alors que la Grèce et l’Europe ont été brutalement confrontées au principe de réalité, la France continue à disserter sur le sexe des anges à propos du plan « d’austérité » annoncé par le gouvernement.

Alternative Libérale invite les Français à ne pas se voiler la face : chaque jour depuis deux ans, l’Etat français dépense 50 % de plus que ce qu’il perçoit en impôts et en taxes ; et les déficits accumulés sur les trente cinq dernières années, tous gouvernements confondus, représentent une dette de 30.000 € par Français.

Or, force est de constater que la dépense publique n’est pas la réponse aux problèmes sociaux des Français. Ceux-ci se voient, années après années, ponctionner une part croissante de leur pouvoir d’achat au profit d’un système de protection sociale qui les protège de moins en moins : chômage de masse, déremboursement des frais de santé, effritement du niveau des retraites…

Il apparaît ainsi plus que jamais nécessaire d’inverser ce cercle vicieux pour retrouver enfin le chemin de la croissance et de la création de richesse.

Qui plus est, ne pas dépenser plus que ce que l’on a, rembourser ses dettes, réduire l’intervention d’un Etat aujourd’hui omniprésent mais impotent, ce n’est pas de la « rigueur » ou de « l’austérité », c’est simplement une gestion saine et responsable.

En utilisant les mots « austérité » et « rigueur », gouvernement et opposition cherchent encore à méprendre les citoyens sur ce qui devrait être un principe permanent de gouvernement d’une authentique démocratie libérale.

%d blogueurs aiment cette page :