jump to navigation

Virus H1N1 : psychose ou réel danger ? septembre 30, 2009

Posted by fredericdeharven in Uncategorized.
trackback

Virus
A la lecture du dossier spécial du figaro du 10/09/09 nous sommes en droit de nous poser plusieurs questions: Un tiers des professionnels de santé sont réticents à se faire vacciner ; Controverse sur le nombre de cas de grippe A ; Le virus de la grippe A ne devrait pas muter ; les femmes enceintes davantage exposées aux formes graves du H1N1 ; les grandes entreprises devraient être en mesure de préserver leur activité ; les enfants, cibles privilégiés du H1N1.
Alors que penser ? Réel danger ou non ? Alors que les autorités préparent le pays pour un pandémie et dépenses 1,5 milliards € (dont 1.1M€ pour des vaccins) les entreprissent s’organise pour luter contre le virus.

J’ai donc demandé à mon père, le Dr Etienne de Harven, professeur émérite en anatomie pathologique, son avis sur le sujet.

Ø Alors que vous vous définissez volontiers comme un libre penseur, quel est votre réaction à le lecture de ces titres du Figaro ?

« Plusieurs remarques semblent s’imposer:
Il est bien connu, depuis de nombreuses années, qu’il existe de nombreuses souches différentes du virus grippal (myxovirus influenzae) et que vacciner contre l’une ne protège en rien contre les autres;
Les comparaisons avec la grippe dite “espagnole” (elle venait en fait des Etats-Unis !) de 1918 sont inutilement alarmistes, car, à cette époque, il est fort probable que la plupart des victimes mouraient d’infections bactériennes secondaires, infections qui seraient, aujourd’hui, effectivement contrôlées par les antibiotiques; »

Ø Selon vous le gouvernement est il trop entreprenant, en appliquant le principe de précaution ? Cependant, comme le dit le dicton « il vaut mieux prévenir que guérir », n’est il pas là dans son rôle ?
« Le principe de précaution doit être appliqué tout aussi rigoureusement aux risques considérables causés par les adjuvants fort toxiques (aluminium, mercure, …) que contiennent les vaccines. Voir le livre de Michel Georget à ce sujet (“Vaccinations – Les vérités indésirables”, éditions Dangles, 2000); »

Ø Pensez-vous qu’une vaccination systématique de tous les « sujets à risques » soit la solution ?
« Une épidémie n’est réelle que si la même souche de virus (par exemple le H1N1) est démontrée scientifiquement et de façon certaine dans TOUS les cas. Or, il existe plusieurs tests pour identifier les souches de virus grippal. Certains de ces tests sont apparemment fiables, comme le test dit “RT-PCR”, d’autres le sont nettement moins. Que resterait-il de la prétendue épidémie de grippe A si on la réduisait uniquement au cas clairement confirmés par la méthode RT-PCR ?? »

Ø Enfin dernière question, ne pensez vous pas que l’état devrait rester sur ses fonctions régaliennes, et laisser à l’individu la responsabilité et la liberté de choix quand aux soins qu’il désire ?
« Rendre une vaccination obligatoire est une décision incompatible avec les Droits de l’Homme ! »
OFRTP-GRIPPE-OMS-20090829

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :