jump to navigation

Avec la crise l’union se fissure. avril 20, 2009

Posted by fredericdeharven in Uncategorized.
trackback

 

Le dimanche premier mars la solidarité des Etats membres à été mise à l’épreuve. Derrière une unité de « façade » la crise réveille les dissensions entre l’est et l’ouest. Le premier ministre tchèque déclarait après le sommet des 27 réuni en urgence dimanche 1 mars : «Il est tout à fait clair que l’Union européenne ne laissera personne sur le bord de la route. Mais l’idée de diviser l’Europe entre anciens pays membres et nouveaux pays membres, entre Est et Ouest (…) est une approche que nous avons clairement rejetée.»

 

Il n’en demeure pas moins que le matin même, s’est tenu un mini sommet à 9 (Bulgarie, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Pologne, République tchèque, Roumanie, Slovaquie.) afin d’évoquer une entrée rapide de l’euro et un emprunt européen de 180 milliards d’€ pour aider les banques de l’ouest (Hongrie). Avec la crise l’industrie en Europe de l’est est désormais touchée. En effet, cette dernière se trouve privée d’une bonne partie de ses recettes liées à l’exportation. Les difficultés financières et l’accès au crédit sont accrus à cause des banques de l’ouest.

Pour la présidence de l’Union, le premier ministre tchèque, Mirek Topolanek: « à l’Est, chaque pays connaît une situation particulière et il faut se garder d’en faire un groupe artificiel», disait-il à l’issue de la rencontre à vingt-sept. On se dirige donc vers une issue au « cas par cas » selon Angela Maerkel puique chaque pays à besoin d’une aide différente.

Face à cette situation, Alternative Libérale s’inquiète de l’interventionnisme croissant des dirigeants européens en matière économique. Nous demandons à ce qu’une attention toute particulière soit portée aux milliards injectés dans l’économie afin que les générations de demain ne paye pas les politiques budgétaires inefficaces et contre-productives d’aujourd’hui.

Cependant, si la nationalisation de certains grands groupes bancaires paraît aujourd’hui inévitable afin d’éviter la contagion, nous tenons à rappeler que ces mesures doivent rester temporaires et exceptionnelles.

Nous, libéraux européens, tenons à souligner le besoin d’une meilleure réglementation des places financières en Europe. Il est évidant que les mesures nationales et européennes ne suffisent plus. L’excès de flexibilité laissé aux états membres ont donné lieu à des mesures protectionnistes qui desservent l’unité et le marché intérieur. Ainsi, nous désirons la mise en place rapide d’une politique économique de l’Euro groupe, afin d’harmoniser la politique de l’Eurozone.

 

 

 

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :